FAQ Profile
Search Members
Groups

PM's

Register Login/Out
Reckless love d'Elizabeth Lowell
Last Thread | Next Thread  >

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Moonlight Discussions > Petites chroniques VO

Author Thread
callixta
Courtisane d"Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 719
Localisation: auxerre
Reckless love d'Elizabeth Lowell  Répondre en citant  

Janna Wayland has survived in treacherous Utah Territory by using her wits, her grit and her knife. She is as bold and free as Lucifer, the wild stallion she vows to protect from men who would stop at nothing to possess him. Men like Ty McKenzie, whose will to survive is as strong as her own.

Nursing Ty back from death’s grasp, she realizes that neither Lucifer nor her heart are safe from this man’s fierce determination. Now Janna must follow Ty on a perilous trek through the badlands, battling renegade warriors, the elements and her own reckless heart with a fury that can be tamed only by love itself.

Avis de Callixta

Reckless love est un ouvrage déjà ancien puisqu’il date de 1990. Dans l’univers de la littérature romantique, cela fait beaucoup puisque le style, les sujets abordés sont très datés. Les livres d’Elizabeth Lowell sont cependant suffisamment bons pour que l’on échappe à l’inévitable impression d’avoir profité d’une faille spatio-temporelle et d’avoir rajeuni de quasi 20 ans !

Reckless love se déroule dans l’Ouest américain au XIXe siècle dans le décor somptueux et difficile des canyons et des plateaux des Rocheuses. C’est un livre âpre comme ce cadre qui met en scène deux héros surtout confrontés à la passion qui va rapidement les unir.

Le héros, Ty Mackenzie, a été pris par une bande d’Indiens renégats qui hantent les lieux et vivent de rapines. D’habitude, on leur échappe pas, on meurt sous les coups mais Ty réussit grâce à son intelligence et à sa résistance à tromper leur vigilance. Grièvement blessé, il serait probablement mort si une jeune femme qui vit seule dans ce milieu très hostile ne l’avait secouru. Janna Wayland est une femme étrange, proche des superbes chevaux sauvages de l’Ouest, les mustangs , plus ou moins guérisseuse. Habillée en homme elle survit en dépit de tout dans ce coin sauvage.

Le livre n’a rien de spécialement original dans la production abondante d’Elizabeth Lowell. Elle choisit souvent ce cadre géographique et surtout ses aspects sauvages comme toile de fond et elle centre son écriture sur les relations ultra-passionnées des personnages.

Ici, l’Ouest qu’elle met en scène n’a rien du glorieux Far West à la John Wayne. C’est plutôt une zone frontière aux lois mal définies, peuplée d’aventuriers peu recommandables, sales et violents. Les Indiens, les Blancs sont tous aussi peu sympathiques. Cela donne un aspect sombre mais réaliste au récit . Au milieu de ce monde sombre, la nature et les chevaux forment un îlot de pureté, de nature inviolée qui illumine tout le roman. L’atmosphère prend même un tour un peu étrange lorsque Elizabeth Lowell décrit les pentes escarpées, les vallées étroites et cachées, les recoins que recèlent les canyons comme des sortes d’abris protecteurs pour nos deux héros.

Et puis, il y a Ty et Janna au milieu de nulle part. Elle le soigne et lorsqu’il réalise qui elle est et qu’il retrouve la forme, c’est un véritable feu d’artifice entre eux ! Elizabeth Lowell est remarquablement douée pour mettre en scène l’éveil sexuel d’une jeune femme et les émotions que suscite l’intimité d’un couple. Malheureusement, là aussi pour celles qui connaissent, les scènes arrivent un peu trop dans un ordre attendu et ont un goût de déja vu bien que très réussies et la tension sexuelle dans le livre est omniprésente. Elizabeth Lowell sait prendre son temps, alors, distillant les descriptions du jeu des corps dans l’amour.

L’histoire elle même en perd un peu de sa saveur. Le fait que Ty soit venu pour trouver un cheval mustang et que Janna s’engage à l’aider passe un peu au second plan même si cela donne un grand dynamisme au récit. Il n’y pas de temps morts et on alterne très vite les passages passionnés entre deux héros totalement livrés l’un à l’autre avec les moments de tension liés à l’intrigue.

C’est donc un roman très réussi. Ty Mackenzie semble aussi être l’ancêtre d’autres Mackenzie que l’on retrouvera dans quatre romans qui se déroulent dans les Etats-Unis des années 90. Il y a de fortes chances d’y retrouver la même trame que dans ce livre mais ce sera toujours avec plaisir car Elizabeth Lowell remplit parfaitement son contrat en écrivant ses histoires denses et sensuelles.
_________________
They'd had rough sex, kinky sex, silly sex, deliciously nasty sex. And then, God help her, they'd made love. ( Isobel Lambert, Ice Storm, Anne Stuart)
Message 11/08/2007 15:30:02
 
Publicité





Publicité    

PublicitéSupprimer les publicités ?
Message 11/08/2007 15:30:02
 

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Forum Jump:
Sauter vers:  

Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure.
La date/heure actuelle est 18/08/2017 11:46:59
  Montrer les messages depuis:      


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Powered by phpBB: © 2001 phpBB Group
phpBB Template by Vereor.
Web Templates
Professional Website Templates Free web design, web templates, web layouts, and website resources, psd templates | lminteractive | layoutbank | linkauction | bizsell