FAQ Profile
Search Members
Groups

PM's

Register Login/Out
L'homme du passé de Glynnis Campbell
Last Thread | Next Thread  >

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Moonlight Discussions > Petites chroniques et lectures communes

Author Thread
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
L'homme du passé de Glynnis Campbell  Répondre en citant  

Résumé de l’éditeur

1338. A vingt ans, Cynthia de Wendeville vient d’hériter de la fortune colossale de feu son époux. Cette manne attise bien des convoitises, en particulier celle de l’abbé, ancien chapelain du château qui s’estime lésé par le testament du défunt et entend bien mettre la main sur sa part du magot. Dans ce but, il décide d’introduire dans la place un homme à lui, moinillon sans envergure qui deviendra le confesseur de la jeune veuve et épiera ses faits et gestes pour ensuite faire son rapport à l’abbé. Ainsi, ce dernier pourra tirer les ficelles de loin et assurer sa revanche. Le plan est simple, parfait. Ce que n’avait pas prévu l’abbé, c’est que la belle Cynthia serait troublée par frère Garth et que l’amour se dresserait bientôt contre la fourberie et la trahison...

Avis de Marnie

Excellente surprise que ce roman sentimental d’un auteur inconnu ! Par contre, il semble que ce soit le dernier tome d’une trilogie dont seulement deux ont été traduits… de quoi encore inciter les lecteurs qui hésiteraient à lire en version originale à se pencher sérieusement sur la question ! J’ai découvert ici une intrigue assez simple mais profondément originale, qui flirte malicieusement avec certains codes de la romance, et surtout qui a la très bonne idée de ne pas se prendre du tout au sérieux.

Disons le tout de suite, ce roman pourrait ne pas plaire à tous ceux ou celles qui ne peuvent pas supporter qu’on égratigne un peu les préceptes religieux. Ceci mis à part, je pourrai résumer cette histoire en une seule phrase, un moine et une châtelaine guérisseuse sont violemment attirés l’un par l’autre, leur entourage et leur propre conscience, faisant tout pour les séparer. Le talent de Glynnis Campbell est d’avoir su écrire dans un style très enlevé et joyeux, dans un faux vieil anglais très plaisant, une fable sur la tolérance (félicitations au traducteur d’avoir su recréer cette atmosphère ironiquement cadfaellienne, même si l’on peut regretter certaines répétitions ou encore expressions un peu trop modernes qui paraissent incongrues).

Le livre est intitulé en version originale My hero (mon héros), titre on ne peut plus ironique lorsque l’on fait connaissance de Garth de Ware. Troisième fils d’un seigneur, il s’est depuis des années destiné à la vie religieuse, jugeant ses aptitudes de combattant nettement inférieures à celles de ses deux frères, deux chevaliers dont on continue de vanter les mérites dans toute l’Angleterre. Profondément traumatisé par une désastreuse expérience sexuelle, le jeune homme s’est jeté dans la religion avec une soif d’absolu quasi mystique. Moine depuis quatre années, il copie toute la journée des versets de la Bible. Seulement, aussi bien physiquement que moralement, l’existence dans cette abbaye ne lui convient pas, même s’il ne s’en rend pas compte. Il ne peut contrôler ses rêves érotiques qui le désespèrent et dépérit peu à peu en menant cette vie étiolée. On ne pouvait choisir comme héros un homme aussi terne, torturé mentalement, qui s’autoflagelle lorsqu’il ne se supporte plus…

Cynthia de Wendeville, est une riche veuve. Jeune femme, ni très belle, ni très conventionnelle, elle séduit par sa spontanéité, son entrain et sa gaité, sa communion avec la nature, et son profond dévouement envers son prochain. Le contraste entre son caractère extraverti et celui nettement plus introverti et contrôlé de son nouveau chapelain est déroutant. Les malentendus tragi-comiques entre les deux héros s’accumulent, au fur et à mesure des péripéties du récit. Aucun temps mort dans cette histoire, même s’il n’y a pas de coup de théâtre, juste deux êtres qui se cherchent, s’évitent, s’épient, se confrontent avant de s’éprendre éperdument l’un de l’autre. Mais, pour mieux s’unir, il leur faut apprendre à s’accepter l’un et l’autre, en leur propre âme et conscience. Si Garth doit trouver la paix avec lui-même et concilier sa vocation avec son amour pour une femme, il faut que Cynthia puisse exercer en toute sérénité son don de guérisseuse, qu’elle doit pratiquer comme un bienfait et non une malédiction.

Les autres personnages aussi bien les méchants que les gentils ont une forte personnalité même s’ils sont peu nuancés. Ils contribuent à enrichir le récit, bien que l’action soit nettement focalisée sur l’évolution de la relation entre les deux héros. Glynnis Campbell a choisi d’écrire cette histoire sur un ton volontairement ironique et joyeux. Bien évidemment, nous sommes loin d’une intrigue profonde et pleine d’introspection, avec vérité historique en toile de fond. L’auteur a préféré la truculence à la délicatesse, la passion à l’ardeur des sentiments et c’est un choix, somme toute, appréciable.

Cette tentative de sortir des sentiers battus de la romance est totalement réussie, tant le sujet est original et parfaitement traité et maîtrisé. En traduisant la totalité des oeuvres de cet auteur qui sont résumées dans le livre, il aurait été intéressant pour nous de découvrir ce dont Glynnis Campbell était capable de faire avec deux récits plus traditionnels… A découvrir !



DiabCoeur DiabCoeur DiabCoeur DiabCoeur
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu


Dernière édition par marnie le 17/08/2007 20:35:45; édité 1 fois
Message 17/08/2007 08:04:48
  Visiter le site web du posteur
Publicité





Publicité    

PublicitéSupprimer les publicités ?
Message 17/08/2007 08:04:48
 
callixta
Courtisane d"Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 719
Localisation: auxerre
L'homme du passé de Glynnis Campbell  Répondre en citant  

Ca a l'air vraimenr réussi en effet!
Et puis c'est difficile de plaire avec un tel sujet. Il fallait oser! Mais tant mieux que des auteurs le fassent!
C'est un livre qui pourrait intéresser Guitou, ça! Wink

Et pourquoi le titre français fait il aussi sérieux alors que le roman ne l'est pas tant que ça??
_________________
They'd had rough sex, kinky sex, silly sex, deliciously nasty sex. And then, God help her, they'd made love. ( Isobel Lambert, Ice Storm, Anne Stuart)
Message 17/08/2007 17:09:36
 
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
L'homme du passé de Glynnis Campbell  Répondre en citant  

Trin l'a détesté mais son argumentation m'a fai bien rigoler... j'attends de voir ce que cela donne en langage chatié ! Laughing
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu
Message 17/08/2007 20:37:41
  Visiter le site web du posteur
Peabody
Deesse

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 6 790
Localisation: Nancy, ville de Stanislas et de l'Art Nouveau
L'homme du passé de Glynnis Campbell  Répondre en citant  

Je viens de le lire et il m'a bien amusée.
_________________
Bisous

Peabody

Tel un roseau, plie mais ne rompt pas
Message 25/08/2007 09:53:22
 
Guitou
Geisha d"ambre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2006
Messages: 1 613
Localisation: Schpountzie
L'homme du passé de Glynnis Campbell  Répondre en citant  

Tu as raison Callixta, c'est bel et bien un livre qui pourrait me plaire. Mais j'hésite vraiment à acheter des VF J'ai Lu maintenant, en partie à cause du fait qu'ils ont la manie de supprimer les scènes sensuelles et qu'un tel livre, a priori, est sensé en comporter pas mal vu son thème (le moine "traumatisé" par sa première expérience sexuelle, et qui ne pense qu'à ça visiblement). Je suis allée voir sur AAR : il est classé "hot".
Alors Marnie, il est bien "hot" en VF ou pas ? (Sachant que dans l'échelle de valeur, au-dessus, il n'y a plus que "burning" et qu'il est généralement réservé à l'erotica, ou à des bouquins genre Passion de Lisa Valdez).

Sinon, en dehors de cet aspect là, c'est vrai que le thème du religieux me plaît beaucoup. Le fait que ce soit un moine m'intéresse encore plus, à cause de l'interdit.
Message 26/08/2007 12:40:25
 
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
L'homme du passé de Glynnis Campbell  Répondre en citant  

déjà je l'ai trouvé "mince" Confused y'a des scènes mignonettes chaudes mais c'est pas du hot hot hot ! en fait, c'est plus l'idée que le moine ne rêve que de cela et que dès qu'elle est proche de lui, il se retient de lui sauter dessus qui est franchement drôle ! donc la tension monte monte monte ! mais pour le reste, je pense qu'ils nous ont sucré ce qui brûlait Embarassed
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu
Message 26/08/2007 16:04:18
  Visiter le site web du posteur
Guitou
Geisha d"ambre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2006
Messages: 1 613
Localisation: Schpountzie
L'homme du passé de Glynnis Campbell  Répondre en citant  

Cry/Very sad Et voilà, c'est toujours pareil ! Cry/Very sad

Et en plus la VO est hors de prix Cry/Very sad Aargh Aargh
Message 26/08/2007 18:10:48
 
Contenu Sponsorisé





L'homme du passé de Glynnis Campbell    

Message 16/08/2017 22:43:25
 

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Forum Jump:
Sauter vers:  

Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure.
La date/heure actuelle est 16/08/2017 22:43:25
  Montrer les messages depuis:      


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Powered by phpBB: © 2001 phpBB Group
phpBB Template by Vereor.
Web Templates
Professional Website Templates Free web design, web templates, web layouts, and website resources, psd templates | lminteractive | layoutbank | linkauction | bizsell