FAQ Profile
Search Members
Groups

PM's

Register Login/Out
L'oeuvre du mal de Karen Harper
Last Thread | Next Thread  >

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Moonlight Discussions > Petites chroniques et lectures communes

Author Thread
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
L'oeuvre du mal de Karen Harper  Répondre en citant  

Résumé de l’éditeur

Ne le dis à personne...Lorsqu elle lit ces mots, tracés dans la neige, Leah Kurtz est d autant plus terrifiée qu elle vient de faire une terrible découverte : sa fille Becca a été enlevée dans son berceau au cours de la nuit et remplacée par un autre bébé...

Malgré la menace, Leah se confie à Mark Morelli, le médecin dont elle est l assistante, car plusieurs enfants des environs ont été retrouvés inconscients, avec sur les bras des traces de piqûres. Persuadés que ces affaires sont liées entre elles, Mark et Leah se lancent dans une quête désespérée pour retrouver Becca... avant qu il ne soit trop tard.

Avis de Marnie

Ce roman fait suite à L’ennemi de l’ombre, paru dans la même collection, ou du moins, il en reprend le contexte, soit un petit village amish en plein cœur de l’Ohio, les deux personnages principaux du premier tome n’apparaissant que de façon anecdotique.

L’originalité ici, provient d’une histoire vue, pour une fois, non pas du côté d’un américain moyen découvrant la façon de vivre des Amish, mais celui d’une femme, satisfaite de sa façon de vivre et qui observe le monde, la science, les religions et les autres façons de vivre sous l’angle d’une Amish. Donc, à ma grande satisfaction, les clichés (même si on ne peut tous les éviter) sont en grande partie inexistants et laissent place à une existence faite de dur labeur, de réflexion et de prières, d’entraide, de relations profondes et sincères, mais vient alors une remise en question sur un mode de vie trop refermé sur lui-même.

Le personnage le plus intéressant est de loin celui de l’héroïne. Si sa méconnaissance du monde actuel prête quelques fois à sourire, elle est loin d’être naïve ou timorée. Bien qu’elle soit Amish et vive dans les mêmes conditions que ces pionniers allemands du 18e siècle, Leah fait preuve de dynamisme, de spontanéité, montrant un esprit ouvert, un caractère tolérant et l’envie d’œuvrer pour le bien des siens, tout en gardant précieusement ses traditions au sein desquelles, elle se sent bien. C’est la raison pour laquelle, ce métier d’assistante du généticien américain qui sert de lien entre les Amish et le monde moderne, lui convient parfaitement.

Une certaine authenticité ressort des émotions et de l’espérance qui affleurent sous les conventions étroites et les interdits qui règnent au sein de cette communauté. Cependant, au lieu de nous apparaître, soit sous un dehors restrictif, ou au contraire, en louant le retour aux valeurs laissant planer une imagerie idéaliste et crétine, Karen Harper réussit avec talent à mettre en scène, par petites touches nuancées, des scènes de la vie quotidienne, tout en créant en toile de fond, une intrigue policière assez solide.

Par ailleurs, on regrettera un résumé pour le moins bien trop révélateur de l’éditeur, qui dévoile ce qui se passe aux deux tiers du roman. Comme la montée de l’angoisse de Leah étant peu à peu dépeinte, certains évènements de plus en plus inquiétants se déroulent dans la première partie, suffisant largement à attirer l’attention du lecteur. Avec habileté, l’auteur nous décrit plusieurs suspects possibles, tout en laissant certaines péripéties survenir de façon inattendue, avec en première ligne notre héroïne qui réagit de manière intrépide face au danger.

Le héros, Mark Morelli, est un généticien, qui, lui aussi, a l’esprit ouvert. Souhaitant la coopération des Amish pour étudier des maladies orphelines, il cherche aussi bien à les comprendre psychologiquement et sociologiquement qu’à analyser leurs gènes. Il ne cherche en aucun cas à jouer à l’étranger supérieur en connaissances mais au contraire, se laisse gagner par une profonde empathie envers cette communauté. Son attirance pour Leah est pleine de respect et d’attentes. Il sait qu’elle pourrait perdre tout son univers si des liens plus personnels se tissaient entre eux. C’est un homme spontané, dynamique mais aussi rationnel, méthodique qui a renoncé à la fortune pour recouvrer son intégrité. Il est à la recherche de réponses scientifiques mais aussi spirituelles.

Au final, voici un bon roman à suspense que l’auteur a écrit en prenant un angle volontairement moins exotique que certains livres mettant en scène la communauté Amish, tout en gardant l’émotion et la sensibilité à fleur de peau. Le rationnel et la science se heurtent ici à la métaphysique et aux croyances bibliques, enrichis par la description de caractères authentiques. Un dépaysement attrayant !


DiabCoeur DiabCoeur DiabCoeur DiabCoeur
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu
Message 27/08/2007 20:41:55
  Visiter le site web du posteur
Publicité





Publicité    

PublicitéSupprimer les publicités ?
Message 27/08/2007 20:41:55
 
Guitou
Geisha d"ambre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2006
Messages: 1 613
Localisation: Schpountzie
L'oeuvre du mal de Karen Harper  Répondre en citant  

Les grands esprits se rencontrent !
Je suis également en train de lire un bouquin dont l'intrigue se passe dans un petit village Hamish, également avec une héroïne un peu rebelle mais aux convictions religieuses bien ancrées.
Ce genre d'histoires me plaît énormément à moi aussi. Comme Sarah's sin de Tami Hoag que nous avions déjà évoquée il y a peu de temps.
Message 28/08/2007 14:47:00
 
enora
Geisha d"ambre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 528
Localisation: bretagne
L'oeuvre du mal de Karen Harper  Répondre en citant  

j'ai trouvé l'ennemi de l'ombre en cherchant ton bouquin
je viens de le commencer et j'aime beaucoup la façon dont elle décrit la communauté Amish, le coté tres humain de ses membres , la tentation que provoque la modernité ( par exemple l'un d'eux est fasciné par les avions, un autre par le golf)
je finis et je vous raconte Wink
_________________
Message 01/09/2007 08:32:26
 
enora
Geisha d"ambre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 528
Localisation: bretagne
L'oeuvre du mal de Karen Harper  Répondre en citant  

je viens de le finir, je suis pliée, on dirait qu'elle a entendu ma critique! Laughing
je le trouve meilleur que le précédent, les personnages de Mark et Léah sont plus fouillés , l'histoire est plus riche et le suspens tient la route
je suis d'accord avec toi, en lisant le résumé de l'éditeur on attend un évènement qui n'arrive qu'à la moitié du livre et qui n'est , en plus, qu'une partie de l'intrigue Confused
_________________
Message 03/09/2007 09:28:39
 
Contenu Sponsorisé





L'oeuvre du mal de Karen Harper    

Message 17/08/2017 04:32:59
 

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Forum Jump:
Sauter vers:  

Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure.
La date/heure actuelle est 17/08/2017 04:32:59
  Montrer les messages depuis:      


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Powered by phpBB: © 2001 phpBB Group
phpBB Template by Vereor.
Web Templates
Professional Website Templates Free web design, web templates, web layouts, and website resources, psd templates | lminteractive | layoutbank | linkauction | bizsell