FAQ Profile
Search Members
Groups

PM's

Register Login/Out
Helen Dunmore
Last Thread | Next Thread  >

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Moonlight Discussions > Autres lectures

Author Thread
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
Helen Dunmore  Répondre en citant  

Née en 1952, Helen Dunmore, écrivain anglaise, fut la première lauréate de l'Orange Prize avec "un hiver enchanté" (éditions Autrement 1996) Tous ses romans ont été traduits en français


Un hiver enchanté
Malgré la douleur
la faim
les petits avions de Mandelstam





La Maison des orphelins (Belfond septembre 2007)

Résumé de l’éditeur

Dans la Finlande de 1900, bruissante du vent de la révolte contre la Grande Russie, un roman poétique, délicat et fiévreux, la métamorphose amoureuse d’une adolescente et son parcours initiatique vers l’indépendance et la liberté.

Orpheline, la jeune Eeva est placée comme domestique chez Thomas Eklund, un médecin de campagne veuf. D’abord apaisée par la présence rassurante de cet homme réservé et bon, Eeva se sent bientôt étouffée par le jugement et les commérages des habitants du village. Désireuse de s’affranchir de son humiliante condition d’orpheline et de commencer enfin sa vie, elle part rejoindre Lauri, son ami d’enfance, à Helsinki. Avec ce presque frère, elle voudrait une amitié différente. Mais Eeva peine à se faire une place dans le cœur de Lauri, accaparé par la lutte politique et par l’amitié jalouse de Sasha, un étudiant tenté par l’action révolutionnaire.

Les sentiments exacerbés, les rivalités et le combat pour la liberté vont précipiter le trio amoureux dans un drame qui bouleversera irrémédiablement leur existence…

Avis de Marnie

Ce que l’on ressent surtout en premier lieu, c’est la satisfaction d’avoir été profondément touché par l’écriture de ce roman. L’écrivain britannique, Helen Dunmore, nous conte ici une très belle histoire aux multiples subtilités et degrés d’appréciation. Pour ma part, je ne connaissais pas ses autres livres, mais je vais m’empresser de remédier à cette lacune.

C’est l’originalité du contexte historique qui m’a tout d’abord intéressée. Ainsi, je conseille de lire la postface afin de connaître les évènements qui ont précédé et surtout succédé au récit qui se déroule en fait sur deux années, de 1902 à 1904, se situant en pleine ruralité finlandaise pour se terminer à Helsinki. Gouvernée depuis le 13e siècle par la Suède qui l’a colonisée puis évangélisée, à l’époque napoléonienne, elle a été abandonnée au tsar et la Finlande devint un grand-duché autonome de l’empire russe. Lorsque commence ce récit, depuis plusieurs années, le tsar Alexandre II tente de russifier cette région, souhaitant l’annexer. A l’aube du 20e siècle, le monde change et les transformations atteignent de plein fouet Helsinki. Entre les dirigeants et les classes bourgeoises dominantes qui parlent suédois, et qui souvent libéraux, mais capitalistes tentent de garder un certain équilibre dans leurs relations avec la Russie et la Suède, le peuple dont la langue est le finnois et qui émigre en masse vers l’Amérique, véritable terre promise, une société gangrenée par la police secrète, l’Okhrana aux ordres de la Russie, qui s’infiltre dans tous les milieux, les étudiants qui sont partis faire leurs études à Saint-Pétersbourg et qui reviennent avec de nouveaux idéaux marxistes, ou même anarchistes… un bouleversement profond de la société est en marche.

Lorsque commence le récit, en pleine campagne finlandaise, un médecin, Thomas, veuf depuis peu, en visite dans un orphelinat, remarque une jeune orpheline de 15 ans, Eeva, énergique mais silencieuse et mystérieuse, qui s’occupe avec dévouement et bon sens, des autres enfants. Il la prend à son service, et l’adolescente se révèle peu à peu… C’est ainsi que vont se nouer les liens entres les divers personnages qui traversent le roman. L’étonnement vient du fait que suivant la personne qui observe ou raconte, les caractères de tous ceux que nous avons découvert, sont différents, parfois plus antipathiques, plus faibles ou plus excusables malgré la mesquinerie dont ils font preuve. Le regard du lecteur s’en trouve modifié, et le récit profondément enrichi par des personnalités aux multiples facettes… si humaines.

Ainsi, que dire de Thomas qui paraît de prime abord le type même du médecin de campagne, passé à côté de sa vie, de ce qui aurait pu être, s’il avait été plus fort, plus éclairé, ou plus courageux… et qui se met soudain à rêver à l’inaccessible ? Anna-Liisa, la directrice de l’orphelinat, vieille fille aux certitudes si établies, au dévouement exemplaire, et au pessimisme jamais déçu, qu’elle en oublie d’avoir un cœur ? Lotta, l’amie si sympathique, en proie aux désirs et à l’insatisfaction inavoués et qui souhaite surtout que son monde ne change pas ? Lori, l’étudiant, fils de militant marxiste, qui souhaite par-dessus tout éviter la russification de son pays, mais quel prix est-il capable de payer ? Sasha, l’activiste au passé mystérieux, qui pense que seule le terrorisme est la réponse, mais qui oublie que ceux qui paieront de leur vie sont aussi des humains ? Magda, la petite bourgeoise allemande intellectuelle, éprise d’idées nouvelles sur les droits et l’indépendance de la femme, et qui ne comprend pas la différence entre la pauvreté et la misère…

Surtout, il y a Eeva… une héroïne de 16 ans, que l’on va vite identifier à son pays, la Finlande. Elevée par un père aux idées progressistes, elle parle finnois, suédois et russe. L’adolescente apprend l’anglais, lorsque son père meurt. Qu’importe si la jeune fille est brillante et éduquée, lorsque l’on se retrouve dans un orphelinat perdu au milieu d’une bourgade de campagne, la seule possibilité est de devenir une servante dans une ferme, esclave anonyme, ou encore comme par miracle, s’élever dans sa condition en devenant la bonne d’un petit bourgeois. L’autre alternative qui résonne comme une menace est de repartir en ville pour terminer dans la déchéance, une fille perdue… Mais, Eeva, va refuser l’avenir qu’on lui impose !

Helen Dunmore décrit avec subtilité et délicatesse, la vie difficile mais sans surprise, au sein des majestueuses plaines et collines verglacées, de cette campagne endormie près de neuf mois de l’année, ancrée dans ses traditions passéistes, passant soudain à l’émerveillement et au plaisir sensuel d’un été aux multiples couleurs, douceurs symbolisées par la sève et les fruits, le renouveau magnifiquement évoqué par cette chaleur que le lecteur ressentira au plus profond de lui-même. Soudain, le rythme change pour adopter un rythme saccadé, trépidant, puisque nous sommes alors à Helsinki, la ville qui se transforme si vite, qu’on oublie le nom des nouvelles rues. L’auteur nous raconte l’exode rural vers les usines plantées au milieu des villes, puis la multiplication des départs vers le nouveau monde, les idées révolutionnaires qui se propagent si rapidement, ou encore le danger qui se rapproche puis cerne de façon inquiétante des jeunes idéalistes peut-être trop naïfs ou confiants…

Voici donc une fresque lyrique, aux accents poétiques, une belle histoire d’amour, où l’on trouvera haine et trahison, avec au final, un beau portrait de jeunes gens, faisant face aux illusions perdues, l’utopie étant rattrapée par la réalité, avec l’espoir d’un monde meilleur, qui se profile à l’horizon. C’est ici que le lecteur identifiera Eeva à son pays : le libre arbitre, l’indépendance et l’envie de vivre sans perdre son âme, seront plus forts que tout…


DiabCoeur DiabCoeur DiabCoeur DiabCoeur
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu
Message 01/10/2007 09:57:59
  Visiter le site web du posteur
Publicité





Publicité    

PublicitéSupprimer les publicités ?
Message 01/10/2007 09:57:59
 
laetitia
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 4 313
Localisation: Cergy
Helen Dunmore  Répondre en citant  

Ce livre m'a l'air interessant, Aeva me fait penser a bien des adolescents qui perdent pour la plupart leurs illusions a cette période !
_________________


Dernière édition par laetitia le 01/10/2007 14:20:30; édité 1 fois
Message 01/10/2007 12:15:32
 
enora
Geisha d"ambre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 528
Localisation: bretagne
Helen Dunmore  Répondre en citant  

j'ai lu un livre de cette auteur qui m'a emballée " ils iront jusqu'à la mer" , son personnage féminin s'interroge sur sa vie, elle a tout, reussite sociale, une famille mais elle n'est pas vraiment heureuse,alors peut-elle tout fiche en l'air pour un coup de coeur ? La fin est surprenante en plus.
Du coup celui dont tu parles me tente bien, d'autant que j'aime beaucoup les histoires qui se déroulent dans le nord de l'europe et que le contexte historique a l'air fouillé !
_________________
Message 01/10/2007 13:42:23
 
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
Helen Dunmore  Répondre en citant  

je te le passe dès que jojo me l'a rendu
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu
Message 01/10/2007 14:27:05
  Visiter le site web du posteur
enora
Geisha d"ambre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 528
Localisation: bretagne
Helen Dunmore  Répondre en citant  

ok, je te passerai l'autre Laughing
_________________
Message 02/10/2007 11:49:31
 
Contenu Sponsorisé





Helen Dunmore    

Message 16/08/2017 20:39:06
 

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Forum Jump:
Sauter vers:  

Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure.
La date/heure actuelle est 16/08/2017 20:39:06
  Montrer les messages depuis:      


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Powered by phpBB: © 2001 phpBB Group
phpBB Template by Vereor.
Web Templates
Professional Website Templates Free web design, web templates, web layouts, and website resources, psd templates | lminteractive | layoutbank | linkauction | bizsell