FAQ Profile
Search Members
Groups

PM's

Register Login/Out
Where dreams begin - Lisa Kleypas
Last Thread | Next Thread  >

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Moonlight Discussions > Petites chroniques VO

Author Thread
Guitou
Geisha d"ambre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2006
Messages: 1 613
Localisation: Schpountzie
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  



Zachary Bronson est un genre de héros que j'adore. Plein d'assurance, bourré de défauts, et qui sous un masque de confiance en lui cache soigneusement une blessure pourtant à vif. Je serais bien en peine de dire lequel des romans de Lisa Kleypas je préfère, tant j'aime cet auteur. Mais une chose est certaine, Where the dreams begin fait partie de ceux que j'ai lus en VF (Frissons interdits) il y a très longtemps, puis relu et rerelu. J'ai passé un cap supplémentaire en découvrant la VO, et la magie des premiers instants de la découverte est toujours là, avec un Zachary doté d'un charisme époustouflant.

Parti de rien, il s'est taillé une place royale dans le monde des affaires, sans rien devoir à personne, et avec un courage et une opiniâtreté admirables. Alors qu'il n'était qu'un miséreux vivant dans les bas-fonds, soutien de famille dès le plus jeune âge, il a commencé par utiliser ses poings sur le ring, pour gagner l'argent nécessaire à sa survie, celle de sa mère et de sa jeune soeur. Il a ensuite grimpé dans l'échelle sociale en trouvant un emploi plus "honorable" dans les transports, puis a commencé à faire fructifier ses économies jusqu'à devenir l'une des fortunes les plus enviées. C'est sans remords ni aucun scrupule qu'il a au passage écrasé quelques doigts de pieds et égratigné quelques susceptibilités, car ce que veut Zachary Bronson, il l'obtient. S'il désire une femme, il entreprend aussitôt de la séduire, et Dieu sait s'il a du charme en dépit de ses manières frustes. Si c'est un bien qu'il convoite, il l'obtiendra, même s'il doit pour cela manipuler les règles du jeu et redistribuer les cartes à sa convenance.

S'il côtoie aujourd'hui régulièrement l'aristocratie qui ne peut éviter sa présence en raison de son poids sur la scène des affaires et de la finance, il est bien conscient de n'être que toléré de ceux qui le méprisent pour ses origines. Zachary est craint en raison de son pouvoir, mais il sait qu'il n'obtiendra jamais le respect des aristocrates qui regardent de haut ce nouveau riche aux manières vulgaires et dépourvues de raffinement. Il estime que ce dont il a besoin, c'est une femme bien née pour enrichir le sang qui coule dans les veines familiales d'un peu de noblesse, et qui pourra parallèlement prendre en main l'organisation de la maisonnée à laquelle il n'a que peu de temps à consacrer.

C'est en partie pour ces raisons qu'il fait appel à Lady Holly, une jeune veuve qui a perdu son mari 3 ans plus tôt et vit maintenant sous la tutelle de sa belle-famille. Holly s'est mariée par amour à Georges, un jeune aristocrate qui partageait ses sentiments. Leur union, tendre et chaleureuse a donné naissance à la petite Rose. Georges contracte malheureusement la typhoïde alors que la petite est à peine âgée d'un an, et s'éteint dans les bras de sa chère Holly. Profondément affectée par la mort de son époux, Holly en porte toujours le deuil et ne vit plus que pour le bien être de Rose.

Dès la première rencontre, Zachary est follement attiré par Holly et cette attirance fulgurante va se transformer très vite en une passion dévorante que l'auteur a su magistralement illustrer dans les actes de Zachary au quotidien, dans ses gestes, ses regards pour Holly... Tout comme elle a su faire de son héroïne un personnage qui, sous une apparence douce et sereine, est en réalité un être bouillonnant de passions retenues qui n'attendent que d'exploser dans les bras de Zachary.

Lady jusqu'au bout des ongles, Holly représente pour Zachary un être inaccessible, appartenant au monde qui le toise de haut et par lequel il convoite d'être reçu. Elle est donc un enjeu de taille et en fin stratège qu'il est, il va savoir utiliser les arguments (financiers) auxquels elle sera sensible pour venir travailler chez lui en tant que "conseillère de bonnes manières" pour lui-même, et sa famille. Très rapidement, Zachary est totalement sous le charme et cherche toujours davantage la présence de Holly à ses côtés. Et les leçons de maintien ou de danse ne deviennent plus rapidement que des prétextes pour la côtoyer, la toucher. Ce livre est empreint d'une sensualité brûlante qui consume à la fois Zachary et Holly et ne laisse pas le lecteur insensible.

Zachary est un être extrême, et la passion torturante qu'il éprouve ne peut s'accommoder de la réserve aristocratique de Holly. Amant exigeant et passionné, possessif et exclusif, il ne peut s'empêcher d'éprouver une jalousie dévorante à l'égard du souvenir de Georges que Holly chérit tendrement. C'est cette jalousie qui va mettre le feu aux poudres, conduisant Zachary à des réactions extrêmes qu'il est incapable de contrôler, et qui sont encore amplifiées par le sentiment qu'il a d'être inférieur à la femme qu'il aime. Elle trouvera son apogée dans une scène où le désir des deux héros va flamber et les consumer tous deux dans les flammes d'une passion inextinguible. Holly, si elle a cédé à ce désir qu'il lui était impossible d'ignorer davantage, n'est pas prête pour autant à succomber totalement à la volonté de Zachary, tant elle est animée par la crainte de perdre l'objet de son amour, comme elle a perdu Georges.

Avant d'être réunis dans l'Happy Ever After que nous attendons toutes, nos deux héros vont connaître bien des tourments, des épreuves et des interrogations qui vont les mener doucement à davantage de compréhension de leur propre nature et de celle de l'être aimé et créer entre eux des liens très puissants.

Ce roman présente des qualités indéniables avec des personnages principaux aux caractères merveilleusement dépeints, parfois dans des scènes d'un humour adorable, et pour lesquels on éprouve énormément de sympathie. Leur évolution est parfaitement décrite. Zachary va progressivement acquérir le "verni" indispensable à ses relations, ainsi qu'à modérer ses excès, allant même jusqu'à renoncer à manipuler la donne au risque de perdre Holly. Dans le même temps, Holly va beaucoup apprendre au contact de Zachary et de sa famille, et muer en une femme véritablement maîtresse d'elle-même et de sa destinée, qui prendra conscience de la vacuité de certains préceptes de la classe à laquelle elle appartient.
De plus, ce livre est enrichi par la présence de personnages secondaires tels que la soeur et la mère de Zachary, mais aussi la petite Rose, qui apportent énormément à la fois à la compréhension des héros, mais aussi à l'agrément que procure la lecture de leur propre histoire. L'intrigue amoureuse secondaire entre la soeur de Zachary et le cousin de Holly est ici une des très jolies surprises que nous réserve l'auteur.
Les sentiments amoureux passionnés qui brûlent entre nos deux héros sont tout simplement magnifiquement évoqués dans des scènes d'une sensualité tangible. Tout est là pour faire de la lecture de ce livre un moment rare qu'on savoure avec délectation.

... et je me suis encore laissée emporter par mon enthousiasme en écrivant un véritable pavé...


DiabCoeur DiabCoeur DiabCoeur DiabCoeur DiabCoeur



... Mais je ne résiste pas au plaisir de vous présenter quelques extraits choisis de ce superbe roman !



Un échange sympathique entre Zachary et Holly qui permet de découvrir un peu de leur personnalité à chacun. Ils sont en train de discuter tranquillement dans la bibliothèque, le soir, après une leçon fastidieuse portant sur les titres de noblesse :

"All right. Shall I leave you, then ?"
"Do you want to leave ?" he asked softly.
She blinked at the question, then felt her throat tighten with a catch of laughter. "Mr. Bronson, I wish you would stop trying to disconcert me !"
A mocking smile appeared in his eyes. "Now, what is so disconcerting about a simpel question ?"
"Because if I said yes it would be rude, and if I said no..."
"... then it might imply a liking for my company," he finished for her, his white teeth flashing in a grin. "Go, then. God knows I wouldn't force you to make such a damning admission."
Holly remained in her chair. "I'll stay if you'll tell me about the time you broke your nose."
Bronson's smile lingered as he touched the angled bridge of his nose reflectively. "I got this while sparring with Tom Crib, the former coal porter they called the 'Black Diamond'. He had fists as big as hams and a left hook that made you see stars".
"Who won ?" Holly asked, unable to resist.
"I outlasted Crib after twenty rounds and finally knocked him down. It was after that fight that I got my name... 'Bronson the Butcher'".
The obvious masculine pride he took in the name made Holly feel slightly queasy. "How charming", she murmured in a dry tone that made him laugh.
"It didn't improve my looks much, having Crib smash my beak," he said, rubbing the bridge of his nose between thumb and forefinger. "I wasn't a pretty sort to begin with. Now I'll definitely never be mistaken for an aristocrat."
"You wouldn't have anyway."
Bronson pretended to wince. "That's a painful a jab as any I received in the rope ring, my lady. So you don't exactly fancy my beat-up mug, is that what you're saying ?"
"You know very well that you're an attractive man, Mr. Bronson. Just not in an aristocratic way. For one thing, you have too many... that is, you're too... muscular."
She gestured to his bulging coat sleeves and shoulders.
"Pampered noblemen don't have arms like that."
"So my tailor tells me."
"Isn't there any way to make them, well... smaller ?"
"Not that I'm aware of. But just to satisfy my curiosity, how much would I have to shrivel to pass for a gentleman ?"
Holly laughed and shook her head. "Physical appearance is the least of you worries, sir. You need to acquire a proper air of dignity. You're far too irreverent."
"But attractive," he countered. "You did say I was attractive."
"Did I ? I'm certain I meant to use the word 'incorrigible'."
A shared smile caused a mixture of delight and heat to ripple over Holly. Hurriedly she dropped her gaze to her lap, breathing a little faster than normal. She felt odd, barely contained, as if the pressure of excitement within her would cause her to leap from her chair. She didn't dare look at Bronson, fearing her own reaction if she did. He made her want to... well, she wasn't certain what. All she kenw was that the memory of his kiss, the sweet, warm invasio of his mouth, was suddenly at the forefront of her mind. She turned scarlet and folded her hands tightly together, repressing herself.
"My fighting career didn't last for long," she heard Bronson say. "I only did it to make enough money to acquire interest in a steamship."
"Really ?" Holly asked, finally able to look at him once more. "I rather wonder if you didn't enjoy it a little."
"Yes, I did," he admitted. "I like to compete. And to win. But there was too much pain and too little profit from prizefighting. And I soon learned that there are ways to down a man without bloodying your hands."
"My goodness, Mr. Bronson. Must you lead your life as if it's a constant battle for supremacy ?"
"How else should I behave ?"
"You could try relaxing a bit and enjoying what you've accomplished."



Une autre scène qui se passe juste avant qu'ils se rendent à un événement mondain important. Holly a préparé toute la famille Bronson avec soin, et elle se rend compte que les cheveux de Zachary sont décidément trop "rebelles" pour une cérémonie de cette importance. Elle l'invite donc a s'asseoir dans son boudoir...

"Sit there, please," Holly said, gesturing to a tiny chair next to her dressing table. She picked up a silver-backed brush. "You're too tall for me when you stand."
He complied immediately, although the spindly little chair wobbled and creaked under his weight. Unfortunately, his line of vision was now perfectly level with her breasts. He closed his eyes to keep from staring at the lush mounds, but nothing would still the writhing images in his head. It would be so easy to reach out and catch her body in his hands, and bury his face between her soft breasts. He began to perspire profusely. He was in a fever, burning for her. When she spoke, the sweet sound of her voice seemed to collect at the back of his neck and in his groin.
"I regret something as well," Holly said quietly. "What I told you... that you were unable to love... I was wrong. I only said it because I was upset. I have ho doubt that someday you will indeed lose your heart to someone, although I can't imagine to whom."
You, he thought with an inescapable stab of longing. You. Couldn't she see it ? Or did she assume she was merely the target of his random lust, and no more special to him than any other woman ?
In the taut silence, Zachary opened his eyes and watched as Holly picked up a glass bottle and shook a few drops of some clear liquid into her palm. "What is that ?" he asked.
"Pomade."
"I don't like pomade," he muttered.
"Yes, I'm aware of that." There was a touch of amusement in her voice. She rubbed her hands together, distributing the stuff evenly over her fingers and palms. "I'll only use a bit. But you can't go to a formal occasion with your hair falling over your forehead."
Resigned, he sat still beneath her ministrations. He felt her damp fingers moving through his hair, gently rubbing the hot scalp beneath, smoothing the pomade through his rebellious black locks. "Everyone in your family has the same hair," Holly commented, a smile lingering in her voice. "It has a will of its own. We had to use two entire racks of pins to make Elizabeth's hair behave."
Racked with pleasure and exquisite tension, Zachary couldn't reply. The feel of her hands on his head, the soft massage of her fingertips, was nothing less than torture. She combed his hair neatly, guiding it back from his forehead, and by some miracle it stayed in place. "There," Holly said in satisfaction. "Very gentlemanly indeed."
"Did you ever do this for him ?" Zachary heard himself ask hoarsely. "For George ?"
Holly went still. When their gazes met, he saw the surprise in her warm brown eyes. Then she smiled faintly. "Well, no. I don't believe George ever had a hair out of place."
Of course, Zachary thought. Among George Taylor's many other perfections, he'd had gentlemantly hair as well. Forcing his aching, stiff body to move, he stood and made certain his coat was buttoned to conceal the evidence of his arousal. He waited while Holly washed the traces of pomade from her hands and donned a pair of long, blinding white gloves that extended past her elbows. Such lovely elbows she had, not knobby ar pointy at all, just a bit plump, perfect for nibbling.



Et pour terminer, une petite réflexion de Zachary qui m'a vraiment fait rire. Il est maintenant terriblement jaloux de Ravenhill, un ami très proche de Holly qu'il hait tout simplement parce qu'il est de noble lignage, et par là même, susceptible d'épouser Holly...

If only this were a more primitive time, the period of history when simple brute force overrode all else and a man could have what he wanted merely by staking his claim.

Quelle petite brute... Je l'adore ce Zachary !!!


Dernière édition par Guitou le 04/10/2007 16:34:46; édité 1 fois
Message 04/10/2007 16:23:22
 
Publicité





Publicité    

PublicitéSupprimer les publicités ?
Message 04/10/2007 16:23:22
 
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

C'était un de mes romans préférés de Lisa Kleypas en français... et j'adore tes pavés.... et cela me donne une envie furieuse de le relire en vo... je regarde si hihan peut braire pour moi !
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu
Message 04/10/2007 16:31:27
  Visiter le site web du posteur
laetitia
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 4 313
Localisation: Cergy
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

je dévore tous ses livres sans aucune exception !!! si son nom est sur un livre j'achète sans m^me lire le résumé !!!

Excellente critique Mme Guitou !!! Smile
_________________
Message 04/10/2007 16:32:09
 
callixta
Courtisane d"Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 719
Localisation: auxerre
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

Une de mes préférés aussi en vf...
un nouveau vient de sortir ou est sur le point...je dis ça comme ça... Laughing
_________________
They'd had rough sex, kinky sex, silly sex, deliciously nasty sex. And then, God help her, they'd made love. ( Isobel Lambert, Ice Storm, Anne Stuart)
Message 04/10/2007 17:04:39
 
laetitia
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 4 313
Localisation: Cergy
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

Oui le titre est "mine till midnight" la suite des wallpaper flower, l'histoire de Cam le rom que l'on a pu découvrir dans devil in winter


Summary:

When Amelia Hathaway's brother disappears into the gambling hells and brothels of London she turns to half-Gypsy club owner Cam Rohan (from The Devil in Winter) to find him.

Afterward, Amelia takes her family to their newly inherited country house. Surprisingly Cam is visiting their neighbor and his interest in Amelia leads him to continually call at their home. Though the family seems eccentric, Cam is utterly enchanted and begins wooing Amelia with gentleness, hoping to bring out her spirit of adventure. His care for her emotional and physical well-being combined with his help in dealing with a bee problem and restoring the ramshackle estate endears him to Amelia and her sisters. However, it is his promise to sweep her away at midnight into a sensual world where she is cherished and carefree that enables her to allow Cam deep into her heart and her family. Somehow Cam heals the family's wounds and when an ex-suitor starts snooping around hunting a priceless treasure, he is there to save them. (St. Martin's, Oct., 384 pp., $7.99) HOT
Kathe Robin

Je mettrais les infos complètes plus tard ... Smile
_________________
Message 04/10/2007 17:18:52
 

Favorite de Platine

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 4 062
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

Ben voilà j'ai trouvé un livre pour dans le train merci Guitou
Message 04/10/2007 17:58:21
 
Guitou
Geisha d"ambre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2006
Messages: 1 613
Localisation: Schpountzie
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

Ah nous sommes toutes d'accord sur Kleypas alors. C'est un des auteurs que j'ai découverts assez tôt et dont j'ai lu tous les romans en VF. Je suis devenue accro et inconditionnelle. Quel dommage qu'ils ne soient pas tous traduits, et je pense à toutes celles qui ne lisent que la VF.
Pour celles qui souhaiteraient commencer à lire en VO et qui aiment Kleypas, je trouve que c'est un bon plan de commencer par elle et par ce livre en particulier. Il est plutôt facile à lire je trouve. Rien à voir avec le style de Laura Kinsale par exemple (sur lequel je l'avoue je me suis ébréché les dents...).
Where dreams begin est le genre de bouquins avec lequel je n'ai plus besoin de dico, et que je lis au même rythme qu'un livre en Français. Et c'est bien agréable !
Message 04/10/2007 18:17:38
 
callixta
Courtisane d"Emeraude

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 719
Localisation: auxerre
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

Oui je suis d'accord avec toi pour son style: il est assez facile à lire.
Je n'aime pas tout chez Kleypas mais il ya de vrais bijoux: dans sa série des wallflowers, il y a u héros comme je les aime avec uen petite héroïne qui ne paye pas d emine et qui bégaye, j'ai adoré...
J'ai beaucoup aimé aussi, l'amant de Lady Sophia dont je ne me souviens plus le titre en vo.
_________________
They'd had rough sex, kinky sex, silly sex, deliciously nasty sex. And then, God help her, they'd made love. ( Isobel Lambert, Ice Storm, Anne Stuart)
Message 04/10/2007 19:49:04
 
laetitia
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 4 313
Localisation: Cergy
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

quote:
Originally posted by callixta
Oui je suis d'accord avec toi pour son style: il est assez facile à lire.
Je n'aime pas tout chez Kleypas mais il ya de vrais bijoux: dans sa série des wallflowers, il y a u héros comme je les aime avec uen petite héroïne qui ne paye pas d emine et qui bégaye, j'ai adoré...
J'ai beaucoup aimé aussi, l'amant de Lady Sophia dont je ne me souviens plus le titre en vo.



L'amant de lady sophia en vo est lady sophia's lover

je vous mets ici la liste de ses titres en VO

Mine Till Midnight 10/07
Scandal in Spring 07/06
The Devil in Winter 02/06
It Happened One Autumn 09/05
Secrets of a Summer Night 10/04
Again the Magic 01/04
Where's My Hero? 09/03
Dreaming of You 09/03 (reprint)
Worth Any Price 01/03
Only With Your Love 09/02
When Strangers Marry 07/02
Lady Sophia's Lover 06/02
Wish List (anthology) 11/01
Suddenly You 06/01
Where Dreams Begin 08/00
Someone to Watch Over Me 05/99
Stranger in My Arms 07/98
Because You're Mine 09/97
Somewhere I'll Find You 10/96
Prince of Dreams 8/95
Midnight Angel 1/95 (reissued)
Then Came You 6/93
_________________
Message 04/10/2007 22:00:33
 
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

heu c'est lequel ou la fille bégaye ?
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu
Message 05/10/2007 08:09:13
  Visiter le site web du posteur
laetitia
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 4 313
Localisation: Cergy
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

devil in winter marnie Smile
_________________
Message 05/10/2007 08:59:38
 
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

Merci... hihannnnnnnnnnnnnnnnn
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu
Message 05/10/2007 09:03:22
  Visiter le site web du posteur

Favorite de Platine

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 4 062
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

C'est une des wallflowers???
Message 05/10/2007 09:06:00
 
laetitia
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2006
Messages: 4 313
Localisation: Cergy
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

oui c'est Evie lui c'est le salaud qui avait essayer d'enlever lily l'heroine de it happened one autumn

marnie dis merci hihannnnn et gaelle dit merci laetitie Laughing
_________________
Message 05/10/2007 09:15:45
 
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
Where dreams begin - Lisa Kleypas  Répondre en citant  

Lily est une des héroïnes les plus intéressantes de toute la romance...
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu
Message 05/10/2007 09:16:59
  Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





Where dreams begin - Lisa Kleypas    

Message 17/08/2017 04:34:50
 

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Forum Jump:
Sauter vers:  
Aller à la page: 1, 2  >
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure.
La date/heure actuelle est 17/08/2017 04:34:50
  Montrer les messages depuis:      


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Powered by phpBB: © 2001 phpBB Group
phpBB Template by Vereor.
Web Templates
Professional Website Templates Free web design, web templates, web layouts, and website resources, psd templates | lminteractive | layoutbank | linkauction | bizsell