FAQ Profile
Search Members
Groups

PM's

Register Login/Out
Les fugitifs de Brenda Novak
Last Thread | Next Thread  >

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Moonlight Discussions > Petites chroniques et lectures communes

Author Thread
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
Les fugitifs de Brenda Novak  Répondre en citant  




Présentation de l’éditeur

Divorcée et mère d’une petite fille de treize mois, Gabrielle Hadley s’est installée à Florence, en plein cœur de l’Arizona, dans le but secret de se rapprocher de sa mère qui l’a abandonnée, vingt-cinq ans auparavant. Mais déchirée entre la rancœur, la peur et l’espoir, elle n’a pas encore trouvé le courage de prendre contact avec elle. En attendant, pour vivre, elle accepte un poste d’agent pénitentiaire à la prison de la ville. C’est là que son destin bascule, quand elle rencontre Randall Tucker, condamné sans preuve pour le meurtre de sa femme, et dont le regard profond, mystérieux et farouche, où semble couver quelque orage secret, provoque en elle un trouble dont elle est incapable de se défendre…

Est-ce à cause de ce regard qu’elle se lance à la poursuite de Tucker lorsqu’il s’échappe, blessé, lors d’un transfert ? Ce qui est sûr, c’est qu’il lui faut à tout prix le sauver d’une mort certaine dans le désert brûlant, et le ramener aux autorités… Ce que Gabrielle ignore encore, c’est que, très vite, elle ne saura plus de quel côté elle se situe. Celui de la loi… ou celui du fugitif ?

Avis de Marnie

Depuis la parution de cette nouvelle collection, ce roman en est tout bonnement le meilleur. Honnêtement, on ne sait même plus en le lisant, si c’est un best-seller ou un black rose. En fait, c’est un Brenda Novak… et c’est son titre de gloire !

Cet auteur a vraiment le talent pour rendre originales toutes ses histoires. Celle-ci n’échappe pas à la règle. L’intrigue est simple mais intense et nerveuse du début jusqu’à la fin. Cette écriture est tellement photographique que le lecteur se demande pendant tout le roman quels acteurs pourraient interpréter les rôles. Nous voyons le désert, nous sentons la chaleur, nous nous épuisons avec les héros et nous subissons leur désespoir. Ce n’est plus une simple distraction, nous sommes devenus captifs de l’intensité du récit.

Gabrielle Hadley est une héroïne à laquelle on a plaisir à s’identifier. Dès les premières pages, son caractère apparaît : droiture, compassion, honnêteté… voici une jeune femme comme on les aime. Cependant, ses contradictions se précisent au fur et à mesure du déroulement du récit. Forte, courageuse, et décidée, elle se révèle pour sa vie personnelle, vulnérable, perdue et surtout hésitante. La peur d’être blessée l’empêche d’aller au bout de ses aspirations. Divorcée d’un homme qu’elle aime comme son meilleur ami, elle le repousse aussi bien qu’elle le retient alors qu’elle est habitée par l’angoisse d’être seule face à elle-même !

C’est l’irruption dans sa vie de Randall Tucker qui va la faire réfléchir sur ses propres désirs, ses besoins… Il va être le catalyseur, l’obligeant à prendre de vraies décisions. En fait, loin de l’idée que le héros joue son rôle de prince charmant (en aidant la pauvre petite chose à faire ce qui est bon pour elle), c’est plutôt l’exemple de sa ténacité, de sa force face à l’adversité contre l’injustice, et de sa volonté qui vont entraîner l’héroïne à mener la vie qu’elle souhaite pour son bébé et pour elle en trouvant en elle-même les ressources nécessaires pour se prendre enfin seule en main.

Pour créer cette belle histoire en forme de huis clos, l’auteur possède un vrai talent pour intensifier l’aspect dramatique en dressant le portrait de deux être infiniment touchants et blessés par la vie, sans tomber dans le misérabilisme. Si leurs différences apparaissent au départ comme insurmontables, ce sont leurs points communs qui vont les rapprocher, pour les faire fusionner, avec autant de passion que d’émotion.

Il suffit aussi de peu de lignes pour concocter des personnages secondaires de qualité, qu’ils soient méchants ou gentils, ou simplement présents pour faire avancer l’intrigue, animés d’une vraie consistance, ils enrichissent considérablement le récit afin de lui donner une certaine épaisseur, grâce notamment à la présence des enfants. Le style est comme toujours chez Novak, rapide, simple, et surtout très efficace, les évènements s’enchaînant dans un rythme si haletant que nous n’avons même pas l’impression d’avoir lu des situations convenues et surtout attendues.

Donc, encore une réussite de cet auteur prolifique qui a vraiment le mérite de renouveler notre intérêt pour le romantic suspense. A ne pas manquer !



DiabCoeur DiabCoeur DiabCoeur DiabCoeur
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu
Message 04/11/2007 16:09:55
  Visiter le site web du posteur
Publicité





Publicité    

PublicitéSupprimer les publicités ?
Message 04/11/2007 16:09:55
 
enora
Geisha d"ambre

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 1 528
Localisation: bretagne
Les fugitifs de Brenda Novak  Répondre en citant  

c'est tres tentant ce que tu en ecris et c'est vrai que j'avais bien accroché avec noirs soupçons et noirs secrets de Brenda Novak . Par contre j'ai été tres déçue par l'etrangleur de sound point ou un titre approximatif, je ne sais pas ce qui m'a rebuté, mais impossible de rentrer dans cette histoire Confused ce n'était peut être pas un bon moment..
_________________
Message 04/11/2007 18:53:30
 
Domino
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2006
Messages: 3 371
Localisation: Bordeaux
Les fugitifs de Brenda Novak  Répondre en citant  

Moi aussi, je suis très tentée par ce bouquin ainsi que par Metsy Hingle !

Domino
_________________
Il faut être économe de son mépris ... il y a tant de nécessiteux.
Message 04/11/2007 19:27:19
 
marnie
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 5 717
Localisation: Chinatown - Paris 13
Les fugitifs de Brenda Novak  Répondre en citant  

pour moi la différence entre le Hingle et le Novak.... le premier est un solide romantic suspense mais sans une once de surprise, du travail bien fait impeccablement bien formaté... l'autre est "intense", il vit... c'est pourtant quelque part un sujet très bateau, elle arrive à le rendre original et captivant... Tout est dans l'écriture, quoi !
_________________
www.onirik.net

Ne te venge pas ! Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi. Lao Tseu
Message 04/11/2007 21:05:14
  Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





Les fugitifs de Brenda Novak    

Message 18/08/2017 11:52:19
 

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Forum Jump:
Sauter vers:  

Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure.
La date/heure actuelle est 18/08/2017 11:52:19
  Montrer les messages depuis:      


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Powered by phpBB: © 2001 phpBB Group
phpBB Template by Vereor.
Web Templates
Professional Website Templates Free web design, web templates, web layouts, and website resources, psd templates | lminteractive | layoutbank | linkauction | bizsell