FAQ Profile
Search Members
Groups

PM's

Register Login/Out
Le Roman de Moonlights !
Last Thread | Next Thread  >

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Moonlight Discussions > En vitrine

Author Thread
Domino
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2006
Messages: 3 371
Localisation: Bordeaux
Le Roman de Moonlights !  Répondre en citant  

Dans la petite ville de Brenwood qui commence à prendre tournure, nous trouvons :

-Matt RAFFERTY , sherif
-Nicolas, son frére, avocat
-Emmeline , sa mère
-Gerard son père
-Harriet , veuve d'un certain âge tient le standard
-Luke l'adjoint (important pour Guitou, dixit Marnie)
-Liz Taylor- Mansfield, rousse incendiaire, a pris le poste de bibliothécaire depuis un mois
-Mike aka David son ex
-Anne-Lise Sorensen la blonde amie de la précedente
-Joe Bundy ancien footballeur
-Mandy sa femme
-Andrew, le sémillant pasteur , propriétaire d'un chat et d'une décapotable)
-Ana , la fille du garagiste, un seul neurone qui fait grelot

avec ces ingrédients, vous sentez-vous d'attaque pour écrire une page et d'apporter votre pierre à l'édifice commun ?



CHAPITRE 1

Lorsqu’on lui demanda bien plus tard quelle avait été sa première impression, lorsqu’il avait rencontré Liz, Matt eut irrémédiablement envie à chaque fois de sourire. Il aurait fallu déjà reformuler la question. Qu’est-ce qu’il avait remarqué en premier chez elle ? C’était facile : ses fesses… moulées dans un caleçon noir.

Accroupie sous la véranda, elle cherchait vraisemblablement quelque chose et seul son postérieur surélevé offrait une vue imprenable pour qui savait apprécier un tel spectacle.

- vous cherchez quelque chose, Madame ? Je peux vous aider ? demanda-t-il de sa voix profonde qui faisait pâmer la presque totalité des femmes de la ville, de 5 à 77 ans sans distinction.

La jeune femme eut un brusque sursaut et un juron retentissant résonna sous la véranda, avant qu’elle ne réponde d’une voix légèrement impatiente.

- je vous remercie mais la réponse est non. J’ai l’habitude de me débrouiller toute seule, mais je suis très sensible à votre offre.

- vous savez, je suis du coin et je peux vous être utile. Ici, dans notre petite ville, on a l’habitude de s’entraider. On m’a dit que vous vous étiez récemment installé, et j’ai l’habitude de me présenter assez rapidement.

- Oh ! répondit-elle d’une voix étouffée tout en continuant ses recherches, et bien je suis enchantée d’avoir un voisin si accueillant et si prévenant, mais une fois pour toute, je vous assure que je me prends seule en charge. Merci quand même ! termina-t-elle d’une voix ferme de non recevoir.

- Et que venez-vous faire exactement ici ? Nous n’avons pas l’habitude de voir des jeunes femmes s’installer ainsi dans notre province reculée. Il n’y a pas beaucoup d’animation le samedi soir et vous risquez de vous ennuyer ici, insista-t-il d’une voix inquisitrice.

Liz poussa un soupir d’exaspération et sortit à reculons en faisant remuer son postérieur de droite à gauche d’une façon tout ce qu’il y a d’indécente qui le laissa interdit. Elle se releva et lui fit face, un sourire réservé et lointain plaqué sur le visage, sourire qui se figea dès qu’elle vit l’uniforme que portait le superbe spécimen mâle qui lui faisait face. La jeune femme se rembrunit presque immédiatement et fit même un geste de recul sans équivoque.

- je ne me suis pas présenté, je suis le shérif du comté, et également votre voisin d’en face. Matt RAFFERTY, murmura-t-il prudemment tout en ayant noté le retrait évident de la jeune femme.

Il observa la grande taille de la jeune femme, et apprécia à sa juste mesure la superbe et imposante poitrine qu’elle tentait visiblement de cacher sous un tee-shirt noir d’au moins trois tailles de plus que la sienne. Mais on ne pouvait pas tromper le shérif sur ce point là. Cette fille devait faire un 95C ou 95 D ou il ne se nommait pas Matt RAFFERTY. Il fronça pourtant les sourcils devant le visage fermé qu’arborait maintenant sa nouvelle voisine. Cette dernière, le regard insondable, refusa visiblement de saisir la main qu’il lui tendait et le sourire avenant du jeune homme se figea quelque peu. Le silence menaçait de devenir inconfortable, lorsqu’une superbe blonde fit son apparition sur le porche.

- Déjà ? dit la nouvelle venue en adressant un magnifique sourire à Matt. Liz tu as fait fort cette fois-ci ! Cela fait quoi ? Moins de 3 jours que nous sommes-là et la police est déjà à la maison ! Je crois que tu viens de battre ton record personnel, conclut-elle en tendant la main à un Matt abasourdi. Bonjour je suis Anne-Lise Sorensen ! Et vous ?
- Matt Rafferty répondit-il machinalement en saisissant la main qu’on lui tendait de façon si naturelle.
- Alors, tu l’as trouvé ? demanda-telle à une Liz très agacée.
- Je crains qu’il ne soit encore sauvé ! J’en ai assez de ce chat ! C’est à chaque fois la même chanson. On arrive et il faut qu’il s’échappe ! La prochaine fois refuse ce genre de maison, cela m’évitera de me donner en spectacle !
- Hum, hum fit Matt en se raclant la gorge. Vous avez perdu votre chat ? A quoi ressemble-t-il ? Je pourrais peut-être vous aider à mettre la main dessus proposa -t-il tout en ayant conscience de la pauvreté de son intervention.
- Ah c’est fort aimable à vous lui répondit la blonde en lui adressant son meilleur sourire. Mais vous savez il est assez…comment dire ? Spécial !
- Caractériel serait plus approprié marmonna Liz tout en frottant la terre sur son caleçon.

Matt ne savait plus quoi penser, ni comment se retirer sans perdre la face. Il avait devant lui deux jeunes femmes aussi attirantes que différentes l’une de l’autre. L’une tout sourire et l’autre ne cachant pas son déplaisir de le voir. Matt était déconcerté par cet accueil. D’habitude, il était reçu à bras ouverts et son problème était plutôt de réussir à s’échapper avant d’avoir été lesté d’un café et de quelques pâtisseries maison. Mais aujourd’hui, on attendait plutôt son départ. Car il ne tombait pas dans le piège du sourire avenant de la si charmante Anne-Lise, ces deux jeunes femmes ne souhaitaient qu’une chose : qu’il parte le plus vite possible.

- Et à quoi ressemble cet évadé ? insista -t-il dans une tentative lamentable d’humour.
- Si croisez un tigre du Bengale, pensez-à nous répondit sarcastique Liz
- Liz ! s’exclama Anne-Lise sur un ton outré ! Tu exagères quand même ! Ce charmant jeune homme, shérif de surcroît nous offre son aide ! Tu pourrais être un peu plus aimable quand même ! Tu sais tous les représentants de la loi ne sont pas des salauds comme Mike ! Ce n’est tout de même pas la faute de … Rappelez-moi votre nom je vous prie !
- Matt Rafferty
- Voilà, je disais, ce n’est tout de même pas la faute de ce charmant Max O’Flaerty si…
- Euh MATT RAFFERTY, s’il vous plait corrigea-t-il
- Oui, bon Rafferty ou O’Flaerty, c’est du pareil au même ! Vous êtes bien un policier non ? Qu’est-ce que j’étais en train de dire moi ? Voilà, vous m’avez fait perdre le fil de la conversation ! J’ai oublié ce que je voulais dire ! Ah, les hommes, toujours à vous couper au moment le plus inopportun ! éclata soudainement Anne-Lise
- Tu me servais ton couplet habituel sur « tous les hommes ne sont pas des salauds, fussent-ils des flics » ! C’est une chanson que tu me serines à chaque fois ! Mais tu n’as jamais su répondre à la seule question qui m’intéresse vraiment : Pourquoi est-ce que j’attire tous les flics à 5 miles à la ronde dès que j’arrive quelque part ? finit par s’emporter Liz.

Sur cette interrogation, elle planta là Anne-Lise et un Matt interloqué et c’est d’un pas rageur qu’elle s’engouffra dans la maison.

Pour la première fois de sa vie Matt, ne sut pas quel comportement adopter. Ne sachant que dire il resta quelques instants les bras ballants, puis mal à l’aise, bredouilla des excuses et s’enfuit à grandes enjambées vers son pick-up. Sentant le regard moqueur de la blonde Anne-Lise dans son dos, il trébucha. Maugréant toutes sortes d’insultes à sa propre encontre, il parvint à monter dans son véhicule.
Ce ne fut que trois pâtés de maison plus tard qu’il s’autorisa à repenser à cette furie qu’il venait de rencontrer. Quelle mouche pouvait l’avoir piquée ?? Pourquoi avait-elle une telle rancune à l’encontre des policiers ??? Peut-être avait-elle des soucis avec la justice ? Si tel était le cas, il serait volontaire le jour de son arrestation pour la fouille au corps …
A peine cette pensée avait-elle effleurée son esprit qu’ elle fut suivie d’une série de fantasmes et il se sentit vite à l’étroit dans son pantalon. Bizarrement, il n’avait jamais était attiré par les rousses incendiaires. Anne-lise était plus son genre de femme. Blonde, voluptueuse et magnifique, elle l’avait pourtant laissé de marbre. Le caractère ombrageux de son amie et l’énigme qu’elle représentait lui avait fait plus d’effets. Objectivement, il était forcé de reconnaître que son fessier n’était pas étranger à l’attirance qu’il éprouvait pour elle.

-Shérif ici la base !!

La voix d’Harriet mit fin à ses rêvasseries. Il leva les yeux au ciel puis tendit la main vers la radio. A la mort de son mari, la vieille dame s’était retrouvée seule. De peur de la voir se laisser mourir de chagrin ou d’ennui, Matt l’avait engagée comme secrétaire, poste qui consistait essentiellement à répondre au téléphone et les prévenir son adjoint et lui en cas de soucis. Malheureusement, en fan de séries policières, elle avait tendance à appliquer à la réalité les dialogues de ses personnages préférés.

- Que se passe –t-il Harriet ?
- On nous signale une dispute conjugale au 112 MacAddam Street … Joe Bundy est de nouveau en train de fracasser le crâne de Mandy si tu veux mon avis…
- Harriet !
- Je ne fais que donner mon avis !
- Très bien préviens Luke que je suis juste à côté, j’y vais.

Joignant le geste à la parole, il appuya sur l'accélérateur.

Pour connaître la suite, pour participer à l'aventure du Roman de Moonlights, une seule solution, Rejoignez-nous en vous inscrivant !

Nous vous attendons !
_________________
Il faut être économe de son mépris ... il y a tant de nécessiteux.
Message 06/11/2007 23:04:16
 
Publicité





Publicité    

PublicitéSupprimer les publicités ?
Message 06/11/2007 23:04:16
 

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Forum Jump:
Sauter vers:  

Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure.
La date/heure actuelle est 16/08/2017 22:29:40
  Montrer les messages depuis:      


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Powered by phpBB: © 2001 phpBB Group
phpBB Template by Vereor.
Web Templates
Professional Website Templates Free web design, web templates, web layouts, and website resources, psd templates | lminteractive | layoutbank | linkauction | bizsell